Argenteuil : ils marchent pour la dignité et contre le racisme

Maïram Guissé | 30 Oct. 2015, 19h12 | MAJ : 30 Oct. 2015, 19h12

 

1
Argenteuil, jeudi. Fethia Kerka, membre de la Mafed (Marche des Femmes pour la dignité) est mobilisée pour sensibiliser les habitants. Avec Tarek Moudouane, elle appelle la population à participer ce samedi, à la marche pour la dignité.
Argenteuil, jeudi. Fethia Kerka, membre de la Mafed (Marche des Femmes pour la dignité) est mobilisée pour sensibiliser les habitants. Avec Tarek Moudouane, elle appelle la population à participer ce samedi, à la marche pour la dignité. (LP/M.G.)

Elles sont 70. Toutes des femmes et elles composent le collectif Marche des Femmes pour la dignité (Mafed). Parmi elles, il y a Fethia Kerkar, habitante d’Argenteuil. Ce samedi, elles appellent à marcher, entre Barbès et la Bastille à Paris, pour la dignité et contre le racisme*.

« C’est une organisation de femmes, de féministes des quartiers populaires », insiste d’emblée Fethia Kerkar. Elle espère que les Argenteuillais seront au rendez-vous. « Nous les attendons à 13 heures à la gare du centre, pour se rendre tous ensemble à la marche. » La marraine de cette manifestation n’est autre qu’Angela Davis, une grande figure du mouvement Noir américain.

« Trente-deux ans après la Marche pour l’égalité et contre le racisme, et 10 ans après les révoltes des quartiers populaires de novembre 2005, rien n’a bougé », souffle-t-elle, accompagné ce jeudi soir par Tarek Mouadane.

Tracts en main, ils se sont mobilisés, depuis plusieurs semaines, dans l’espoir de sensibiliser un maximum d’habitants. « Je pense que tout le monde devrait venir à cette marche », insiste Tarek Moudouane. « Elle est créée pour dire non à toutes les discriminations, pour dire non aux violences policières, non à la chasse aux migrants, et valoriser les luttes de l’immigration et des quartiers populaires », renchérit Fethia Kerkar.

La Mafed, collectif indépendant, attend plusieurs milliers de personnes. Leur page Facebook comptabilise près de 8 000 « j’aime ».

Le cortège partira de Barbès à 14 heures pour s’arrêter Place de la Bastille, en passant par République. Cinq prises de paroles sont prévues durant le parcours.

La marche s’achèvera par un concert géant à Bastille. De nombreux artistes se sont ralliés à la cause et se produiront bénévolement. Disiz, Kery James, Médine, Tunisiano, Princesse Erika, Bams, Despo Rutti, Kiddam, Shone donneront en effet de leur voix pour faire entendre le message de la Mafed. Pour elles, c’est une marche « qui se veut unitaire et porteuse d’espoir ».

*Ce samedi, 14 heures à Barbès à Paris.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *